Critérium des Porteurs de Journaux - 16 Nov 1947


From France-Soir (France), 15 Nov 1947:

Jean Pieters

Reporté à une date indéterminée en mars dernier, en raison de la grève de la presse, le traditionnel championnat des porteurs de journaux va se disputer demain après-midi, sur un parcours désormais classique.

Organisé depuis 1945 par le Club Sportif des Messageries de la Presse, cette épreuve pittoresque et bien parisienne est suivie chaque année par un public de plus en plus nombreux. Ce championnat, c'est aussi le jour de fête de tous ces infatigables "roule-toujours" qui, dans Paris et sa banlieue, livrent sur leur vélo les differentes éditions des grands quotidiens du soir.

Ribeyre, le sprinter des années 30, triompha l'an dernier. Il sera encore au départ cette année, en compagnie de Flahaut et de Gallotini, aux côtés des jeunes assurant la relève glorieuse. Ces derniers se nomment: René et Jean Lauk, Solente, Piéters, Smout, Prestat, Schlaffé, Boncorpe, Cathelin, Le Menez, Spapéri, etc.

C'est sur le nombre de 126 engagés qu'a été close la liste des participants, à équipes de 8 coureurs, représentant les grands journaux, et 78 individuels s'aligneront donc au départ.

La lutte, tant pour le titre individuel que pour le prix d'équipe, s'annonce serrée. Les "écuries", en effet, sont de force sensiblement égales.

Pour la possession du Challenge Verdière, "l'explication" doit être décisive entre quatre équipes (Paris-Presse, l'Intransigeant, Ce Soir et Sport-Complet). Néanmoins, notre confianceira à l'équipe de notre journal, qui semble bien placée pour enlever une victoire, que cette dernière frôle chaque année.

Individuellement, nos préférences iront à Jean et René Lauk, Solente, Ribeyre, Smout et au Bellevilliois Jean Pieters, qui sera notre favori.

Le leader de France-Soir devrait s'accommoder parfaitement de la charge de 15 kilos et amener victorieusement son paquet de journaux au Moulin de la Galette, après avoir "digéré" les côtes du boulevard Lefèbvre et du boulevard Mortier, principles difficultés de l'épreuve.

DEPART - 15 h., angle des rues Montmartre et Réaumur. - Arrivée - 16 h. 30, derrière le Moulin de la Galette.

Article courtesy of Jean Pieters.


From France-Soir (France), 15 Nov 1947:

Au championnat des "roule-toujours"

Pieters, de France-Soir, veut prendre le relais de Ribeyre et battre les Lauk "brothers"

En bon capitaine de l'équipe des porteurs de journaux de France-Soir - qui, demain, disputeront le championnat de la corporation - Pieters, pistard côte, a réuni ses équipiers devant un plan de Paris.

France-Soir sera représenté par Pieters, Pare, Pellon, Lefebvre, Bacque, Kremer, Bottelier, Hamm. Remplacant: Fay.

≠ C'est la, disait-il en désignant du doigt la côte de la rue Notre Dame de Lorette, les pavés du boulevard Victor et les "montées" des boulevards Lefebvre et Mortier, que se situent les points stratégiques de la course.

C'est en effet en ces points de la ceinture de Paris, que se jouera le titre des "roule-toujours". C'est la qu'il faudra se méfier des attaques de frères Jean et René Lauk, Guy Solente, L. Cathelin, tous routiers de valeur et favoris parmi 125 engagés.

Sur le parcours de 40 kilomètres, particulièrement sévère, ceux-la seront avantages par la nature de sol et son profile.

Le départ sera donné à 15 heures à l'angle des rues Montmartre et Réaumur, et l'arrivée sera jugée, vers 16 heures, au sommet de l'avenue Junot

Il n'empÍche que l'an dernier, c'est un ancien sprinter, Ribeyre, qui remporta la Palme. Il sera encore cette année un outsider. A charge pour Pieters de prendre le relais et de battre les frères Lauk, grands favoris de cette populaire épreuve.

Article courtesy of Jean Pieters.


From But et Club (France), 17 Nov 1947:

Les porteurs des journaux ont pour champion un routier de qualité: Guy Solente

Dimanche, à Paris, s'est déroulée la traditionelle course des porteurs de journaux. Le départ vient d'être donné.

Les mains en haut de guidon, remarquable d'aisance, Solente franchit en vainqueur la ligne d'arrivée à Montmartre
Après son beau succès, Solente, qui tient à la main le bouquet de vainqueur, est porté en triomphe par un supporter

From an unknown French daily, 17? Nov 1947:

Guy Solente (l'Intran) champion des "roule-toujours"

Un coup de sifflet strident retentit, Henri Boudard vient de donner le départ. Les 125 engagés du championnat des porteurs de journaux disputent le titre de leur corporation.

Au sommet de la côte de la rue Notre-Dame-de-Lorette, la foule s'est massée, et c'est au cri de: "Vivent les zizis!" que Jean Lauk en tête du peloton compact est salué et encouragé

La course évolue à toute allure par un vent cinglant. A l'Etoile, Pieters, capitaine de l'équipe de Record-Dimanche, passe en tête avec les frères Lauk et se dirige vers le viaduc d'Auteuil. Le gros du peloton suit à 25 mètres. La montés pavée du boulevard Victor, l'un des points stratégiques de l'épreuve, ne joue pas le rôle sélectif attendu. Lauk et Guy Solente la grimpent assez facilement, suivie du peloton toujours compact.

La rude côte du boulevard Mortier n'arrive pas encore à départager la chance des "roule-toujours". Lauk, Solente, Pieters conduisent le peloton très peu étiré.

[...]

Article courtesy of Jean Pieters.


The group crossing the old Pont d'Auteuil (replaced by the Pont du Garioliano in 1962)
Guy Solente leading a small group
Guy Solente at the finish on the ave Junot
Guy Solente after the finish

The group crossing the old Pont d'Auteuil

Photo courtesy of Jean Pieters.


back to the main Critérium des Porteurs de Journaux page

blackbirdsf.org home

back to the main messengers.org history page

messengers.org home